SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2007-2008 Zitting 2007-2008
________________
3 avril 2008 3 april 2008
________________
Question écrite n° 4-696 Schriftelijke vraag nr. 4-696

de Martine Taelman (Open Vld)

van Martine Taelman (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre de la Justice et des Réformes institutionnelles

aan de vice-eersteminister en minister van Justitie en Institutionele Hervormingen
________________
Chaînes de télévision incitant à la haine - Possibilité de les empêcher d’émettre Haatzenders - Mogelijkheid om uit de ether te halen 
________________
télévision
régions et communautés de Belgique
antisémitisme
juif
télécommunication sans fil
communication par satellite
pays de la Ligue arabe
communication mobile
televisie
gewesten en gemeenschappen van België
antisemitisme
jood
radiocommunicatie
satellietcommunicatie
Arabische Liga-landen
mobiele communicatie
________ ________
3/4/2008 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 8/5/2008 )
17/7/2008 Rappel
4/9/2008 Antwoord
3/4/2008 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 8/5/2008 )
17/7/2008 Rappel
4/9/2008 Antwoord
________ ________
Herindiening van : schriftelijke vraag 4-440 Herindiening van : schriftelijke vraag 4-440
________ ________
Question n° 4-696 du 3 avril 2008 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 4-696 d.d. 3 april 2008 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Il existe encore de nombreuses chaînes de télévision arabes qui incitent à la haine, telles que les chaînes Al-Manar et Sahar TV1 et la chaîne égyptienne Nile TV, lesquelles propagent des messages antisémites. Ces chaînes appellent par ailleurs à commettre des actes terroristes contre la population juive.

Depuis janvier 2006, le gouvernement néerlandais bloque les émissions des deux premières chaînes arabes de télévision par satellite. Dès lors que les médias sont une compétence des communautés, votre prédécesseur a indiqué qu’une concertation avec les communautés était nécessaire. Or, le ministre Bourgeois a déclaré le 13 février 2008 au Parlement flamand que : « personne n’a mis ce dossier sur la table, pas même la ministre de la Justice, et qu’aucune question n’a été posée à ce sujet. »

Je souhaiterais dès lors poser les questions suivantes au ministre :

1. La Justice s’intéresse-t-elle au problème des chaînes de télévision qui incitent à la haine ?

2. Des problèmes concernant ces chaînes ont-ils encore été signalés dernièrement ?

3. Le ministre a-t-il l’« intention » d’entreprendre les démarches nécessaires pour empêcher ces chaînes d’émettre ? Dans l’affirmative, de quelles démarches s’agit-il ?

4. Des contacts ont-ils déjà été pris avec les communautés ?

 

Nog steeds bestaan er tal van Arabische haatzenders zoals Al-Manar, Sahar TV1, en de Egyptische zender Nile TV die het antisemitisme prediken. Ook roepen deze zenders op om terreurdaden te starten tegen de Joodse bevolking.

Sinds januari 2006 blokkeerde de Nederlandse regering de uitzendingen van deze eerste twee Arabische satellietzenders. Omdat media een bevoegdheid van de gemeenschappen is, meldde uw voorganger dat er overleg met die gemeenschappen nodig was. Minister Bourgeois antwoordde echter op 13 februari 2008 in het Vlaams Parlement dat: “Niemand dit dossier heeft aangekaart: de minister van Justitie niet en er is geen enkele vraag over gesteld.”

Vandaar mijn vragen aan de geachte minister:

1. Wordt het probleem van de haatzenders door Justitie opgevolgd?

2. Zijn er recent nog problemen gemeld met deze zenders?

3. Heeft de minister de “intentie” de nodige stappen te zetten om deze zenders uit de ether te halen? Zo ja, welke?

4. Is er reeds contact geweest met de gemeenschappen?

 
Réponse reçue le 4 septembre 2008 : Antwoord ontvangen op 4 september 2008 :

Les données, nécessaires pour répondre aux questions de l'honorable membre, ont été demandées aux instances compétentes par le service de la Politique criminelle. Le résultat sera communiqué ultérieurement.

De gegevens, nodig om te antwoorden op de vraag van het geachte lid, werden door de dienst voor het Strafrechtelijk Beleid opgevraagd bij de bevoegde instanties. Het resultaat hiervan zal later worden meegedeeld.