SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2014-2015
________
15 janvier 2015
________
SÉNAT Question écrite n° 6-396

de Bert Anciaux (sp.a)

au secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur
________
Communautés congolaise et marocaine - Déclarations - Suites - Contacts bilatéraux avec les Communautés et avec les organisations d'entraide
________
Maroc
République démocratique du Congo
identité culturelle
intégration des migrants
groupe ethnique
________
15/1/2015 Envoi question
8/9/2017 Rappel
16/11/2018 Rappel
9/12/2018 Dossier clôturé
________
Réintroduite comme : question écrite 6-2145
________
SÉNAT Question écrite n° 6-396 du 15 janvier 2015 : (Question posée en néerlandais)

Dans ma question parlementaire n° 6-230 du 14 novembre 2014, je demandais déjà si le secrétaire d'État s'était déjà sérieusement concerté avec les Régions et les Communautés et, par l'intermédiaire de ces dernières, avec les organisations locales et supralocales d'entraide basées sur l'identité ethnique et culturelle des communautés congolaise et marocaine.

Dans sa très succincte réponse du 12 janvier 2015, le secrétaire d'État écrit: « Depuis mon entrée en fonction au mois d’octobre, je me suis attelé à la prise des contacts bilatéraux. Ainsi, je puis vous annoncer que j’ai déjà reçu plusieurs délégations. »

1) Le secrétaire d'État peut-il m'indiquer quand il s'est entretenu avec les Régions et les Communautés au sujet de ses commentaires désobligeants envers les communautés congolaise et marocaine? Avec qui s'est-il entretenu?

2) Quand le secrétaire d'État a-t-il eu des contacts avec les organisations locales et supralocales d'entraide ethnoculturelle des communautés congolaise et marocaine?

3) Comment ces organisations locales et supralocales d'entraide ont-elles réagi aux propos du secrétaire d'État?

4) Les ministres communautaires compétents pour la Culture et l'Intégration se sont-ils exprimés sur les déclarations malheureuses du secrétaire d'État?

5) Le secrétaire d'État convient-il qu'aujourd'hui, rassembler vaut bien mieux que diviser et que ses propos étaient particulièrement blessants pour des groupes importants de notre société?

6) Le secrétaire d'État est-il prêt à impliquer les Communautés dans son action, ce qui lui permettrait de mieux percevoir les problèmes et les défis sociétaux et la plus-value des communautés congolaise et marocaine de notre pays?