SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2012-2013
________
24 mai 2013
________
SÉNAT Question écrite n° 5-9147

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes
________
L'absence de conseils relatifs aux voyages en République populaire démocratique de Corée
________
Corée du Nord
Belges à l'étranger
________
24/5/2013 Envoi question
15/10/2013 Réponse
________
Requalification de : demande d'explications 5-3416
________
SÉNAT Question écrite n° 5-9147 du 24 mai 2013 : (Question posée en néerlandais)

Les Belges projetant un voyage à l'étranger peuvent prendre connaissance, sur le site web du SPF Affaires étrangères, des derniers conseils relatifs aux voyages. On peut trouver des informations de voyage, actuelles et fiables, sur environ 177 pays et éventuellement, adapter son voyage en conséquence. Il n'est pas seulement question des pays les plus évidents mais également de pays peu prisés par les Belges ou de pays dans lesquels la Belgique n'a pas de poste diplomatique.

Compte tenu de la situation tendue, il est dès lors surprenant de ne trouver, sur le site web, aucun conseil sur la République populaire démocratique de Corée ou Corée du Nord. Le fait qu'il y ait peu de Belges prévoyant un voyage en Corée du Nord n'est selon moi pas une raison pour ne pas publier de conseils sur ce pays, surtout compte tenu des tensions militaires et politiques actuelles. Il existe en effet des conseils de voyage pour de nombreux autres pays dans lesquels peu de Belges se rendent, tout comme il existe des avis qui déconseillent totalement de se rendre dans certains pays. Il n'empêche que les ministères des Affaires étrangères des Pays-Bas, de la Suède, de la France ou du Royaume-Uni, par exemple, donnent des conseils de voyage pour la Corée du Nord. Le résultat est que les Belges ne sont pas orientés vers les ambassades des pays de l'Union européenne qui ont une ambassade à Pyongyang où nos concitoyens peuvent s'adresser en cas de besoin, conformément aux règles européennes.

1) Pourquoi ne retrouve-t-on sur le site web aucun conseil relatif aux voyages en République populaire démocratique de Corée ? Êtes-vous encore disposé à annoncer un conseil aux voyageurs ?

2) Peut-on se référer plus clairement aux ambassades des pays de l'Union européenne, comme celle de la Suède, du Royaume-Uni ou de l'Allemagne, au cas où des Belges se trouveraient en situation de détresse, par exemple en renvoyant au site diplomatie.be et/ou au site de notre ambassade à Séoul ?

3) Pour quels autres pays la Belgique n'a-t-elle pas encore à l'heure actuelle de conseils relatifs aux voyages ?

4) Avez-vous une idée du nombre de Belges qui se rendent chaque année en République populaire démocratique de Corée et savez-vous si des Belges se trouvent actuellement en Corée du Nord ?

Réponse reçue le 15 octobre 2013 :

Avant de répondre à la question de Monsieur le sénateur, je souhaite tout d’abord le remercier pour l’intérêt qu’il porte aux avis de voyage que mon département publie sur le site web www.diplomatie.belgium.be.

Le service qui s’occupe spécifiquement de l’analyse, de la composition et de la publication des avis de voyage a vu ce nombre s’accroître sensiblement ces dix dernières années. En 2004, à peine nonante pays étaient couverts alors que maintenant, il y a 177 avis de voyage.

Ceci me porte à l’essentiel de la question du sénateur. Un avis de voyage doit être vu comme une source d’information complémentaire sur laquelle les compatriotes ou autres personnes ou organisations intéressées peuvent se baser afin de compléter leur information concernant un certain pays ou région. La plupart du temps, les avis de voyage sont lu comme une préparation à un voyage ou un voyage d’affaires mais ils sont aussi à disposition de la communauté expats belge à l’étranger. Les avis de voyage sont rédigés par les postes diplomatiques à l’étranger sur base d’une analyse de la situation sur place.

Vous demandez pourquoi il n’y a pas d’avis de voyage spécifique à la Corée du Nord.

Cette décision de ne pas en rédiger a été prise sur base d’un nombre de paramètres :

  • Il n’y a pas de représentation diplomatique belge en République Démocratique et Populaire de Corée. Le pays tombe sous la juridiction du poste diplomatique de Séoul, République de Corée. Vu la difficulté de vérifier l’information émanant de la République Démocratique et Populaire de Corée, il a été décidé de ne pas publier d’avis de voyage pour la République Démocratique et Populaire de Corée. Les voyageurs à destination de la République Démocratique et Populaire de Corée peuvent toujours s’informer en prenant contact avec l’Ambassade belge à Séoul ou avec une représentation diplomatique d’un partenaire de l’UE en République Démocratique et Populaire de Corée : Bulgarie, Allemagne, République Tchèque, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni et Suède ;

  • Pour le reste, notre ambassade compétente fait savoir qu’il n’y a actuellement aucun ou très peu de ressortissants belges qui y résident de façon permanente ; actuellement, nous avons connaissance d’un compatriote qui y travaille pour une organisation internationale. Après l’intervention de l’ambassade à Séoul, ce compatriote se trouve sous la protection de l’ONU et la protection de la Présidence UE à Pyongyang.

  • Un questionnement de tour-opérateurs belges a fait apparaître qu’il n’y a presque pas de demande pour cette destination ; nous n’avons pas connaissance de compatriotes qui sont actuellement en voyage dans ce pays

  • Pour finir, je remarque qu’un questionnement auprès de nos partenaires européens a démontré que cette destination ne fait pas partout l’objet d’un avis de voyage spécifique ; La Belgique n’est donc pas la seule.

Plusieurs États membres de l’UE ont entre-temps envoyé un message à leur communauté en Corée concernant la situation sécuritaire sur la péninsule coréenne. Confrontée aux questions de clarification émanant de la communauté belge en Corée du Nord, l’Ambassade de Séoul a envoyé un message à tous les belges connus. Le message est le suivant :

« L’Ambassade de Belgique suit attentivement, en concertation avec le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères, les représentations des États membres UE, le gouvernement sud-coréen et le United Nations Command, la situation sur la péninsule coréenne. Malgré les menaces des autorités nord-coréennes, une adaptation de l’avis de voyage n’est actuellement pas nécessaire (www.diplomatie.be) ni prendre des mesures de précaution particulières. L’Ambassade demande aux belges en voyage en Corée du Sud de communiquer leur présence à l’ambassade afin d’être facilement joignable au cas où cela s’avèrerait nécessaire. (12 avril 2013) ».

Un lien vers l’avis de voyage pour la Corée du Sud est également posté sur le site web de l’ambassade à Séoul et dit que :

« Les voyages vers la République de Corée ne présentent normalement pas de risques de sécurité spécifiques pour les touristes ou les hommes d’affaires ».

Malgré les tensions actuelles sur la péninsule, il n’y a pas de risque de sécurité particulièrement élevé pour les voyages vers la République de Corée.

« Il est conseillé aux de prévenir l’ambassade de Belgique de leur présence afin qu’ils puissent être contactés, si nécessaire. »

Pour finir, je peux signaler à l’honorable membre qu’il y a plus au moins dix-sept destinations qui, comme la Corée du Nord, ne sont pas pourvues d’un avis spécifique. Pour celles-là, il a été fait usage des mêmes paramètres que ceux mentionnés ci-dessus.