SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2007-2008
________
9 octobre 2008
________
SÉNAT Question écrite n° 4-1794

de Yves Buysse (Vlaams Belang)

au ministre des Affaires étrangères
________
Turquie - Arrestation de chrétiens
________
discrimination religieuse
Turquie
chrétien
liberté de religion
groupe religieux
arrestation
________
9/10/2008 Envoi question
4/11/2008 Réponse
________
________
SÉNAT Question écrite n° 4-1794 du 9 octobre 2008 : (Question posée en néerlandais)

Selon le journal allemand Die Welt du 28 septembre 2008, des membres de la gendarmerie turque à Cevizli, dans la province d'Artvin, ont arrêté vingt-deux chrétiens, dont un prêtre. Les gendarmes ont été appelés par des habitants du village qui ont signalé que des chrétiens avaient distribué des friandises aux enfants et des bibles aux adultes.

Cet incident n'est pas un fait isolé en Turquie, où les chrétiens qui expriment ouvertement leur foi sont souvent considérés comme des « missionnaires » et des agents ennemis.

Le ministre est-il au courant de ces faits?

A-t-il protesté contre ces arrestations auprès du gouvernement turc?

Réponse reçue le 4 novembre 2008 :

1. Selon les informations en ma possession, l'incident auquel l'honorable membre fait référence s'est déroulé comme suit: début septembre 2008, un groupe de vingt-deux personnes de nationalité géorgienne est entré en Turquie au titre de touristes. À cette occasion, ils ont célébré une messe dans une église abandonnée depuis le XIXe siècle. Cette église située à Cevizli Këyti (Savsat, Artvin), était jadis un centre spirituel des chrétiens géorgiens. L'incident en question s'est limité au prêtre accompagnant les croyants géorgiens. En effet, depuis les réformes d'Atatürk, il est interdit de porter des vêtements religieux en dehors de lieux de cultes. Le prêtre n'ayant pas obtempéré à cette prescription, a été interpelé par la gendarmerie locale et a dû s'acquitter d'une amende de 125 lires turques (YTL) auprès de la police. Le groupe de fidèles et le prêtre ont pu regagner la Géorgie au terme de leur séjour en Turquie.

2. Il est vrai que les conditions régissant la liberté de religion en Turquie n'ont pas favorisé le respect total de ce droit dans la pratique et l'on doit régulièrement constater des actes discriminatoires ou des agressions, encore qu'isolés, contre les citoyens non musulmans et leurs lieux de culte. La Turquie est consciente de cette réalité. A cet égard, une circulaire du Ministère turc de l'Intérieur datée de juin 2007 demande aux gouverneurs de toutes les provinces de prendre les mesures nécessaires pour empêcher la répétition de tels incidents et pour renforcer la tolérance â l'égard des personnes ayant une religion et des convictions différentes.

3. Les instances européennes rappellent régulièrement aux autorités turques que la Turquie doit faire de sérieux progrès dans ses réformes législatives et démocratiques afin de faciliter les négociations d'adhésion. Ankara doit notamment renforcer ses efforts en matière de respect de la liberté d'expression, de religion et répondre aux difficultés majeures rencontrées par les Alévis, les communautés religieuses non musulmanes et les groupes agnostiques ou incroyants.

Je ne manque pas de transmettre systématiquement, au nom de la Belgique, le même message à. mes interlocuteurs turcs.