Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-701

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 9 novembre 2020

à la vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur, et des Institutions culturelles fédérales

Services publics fédéraux (SPF) - Services publics fédéraux de programmation (SPP) - Crise du coronavirus - Système de travail à domicile (Covid-19)

épidémie
maladie infectieuse
administration publique
ministère
organisation du travail
travail à distance
travail à domicile

Chronologie

9/11/2020 Envoi question (Fin du délai de réponse: 10/12/2020 )
9/12/2020 Réponse

Réintroduction de : question écrite 7-447

Question n° 7-701 du 9 novembre 2020 : (Question posée en néerlandais)

L'emploi est une matière transversale.

En raison de la crise du coronavirus, les différents services publics fédéraux (SPF) et services publics fédéraux de programmation (SPP) font des efforts afin de permettre le travail à domicile autant que possible.

1) Pouvez-vous me dire, pour chacun des domaines politiques relevant de votre compétence, combien de membres du personnel, ventilés par département, ont été intégrés dans le système du travail à domicile par suite de la crise du coronavirus?

2) Combien de membres du personnel travaillaient déjà dans un système de travail à domicile avant la crise du coronavirus?

3) Quel était le pourcentage de travailleurs à domicile par rapport au nombre total de membres du personnel avant la crise du coronavirus?

4) Quel est le pourcentage de travailleurs à domicile par rapport au nombre total de membres du personnel après l'instauration des mesures corona?

5) Prévoyez-vous encore une augmentation du nombre de travailleurs à domicile au cours des prochaines semaines?

6) Quel regard portez-vous sur ce système à ce stade? Quelles difficultés pratiques se posent actuellement?

Réponse reçue le 9 décembre 2020 :

Je vous invite à interroger la vice-première ministre et ministre de la Fonction publique, des Entreprises publiques, des Télécommunications et de la Poste dans la mesure où cette question relève de sa compétence.