Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-202

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 28 novembre 2019

au ministre de l'Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste, chargé de la Simplification administrative, de la Lutte contre la fraude sociale, de la Protection de la vie privée et de la Mer du Nord

Assignations postales - Paiement - Facteurs

service postal
répartition géographique
personnel
crime contre les biens
crime contre les personnes
prestation sociale
paiement

Chronologie

28/11/2019 Envoi question (Fin du délai de réponse: 2/1/2020 )
17/12/2019 Réponse

Question n° 7-202 du 28 novembre 2019 : (Question posée en néerlandais)

Le Bien-Être, la Santé publique et la Famille sont des compétences de la Communauté flamande. La présente question porte donc sur une matière transversale.

Dans de nombreux cas, c'est la Poste qui est chargée du paiement des allocations sociales. Par conséquent, les facteurs sont fréquemment victimes d'agressions. Ces dernières années, diverses mesures ont déjà été prises afin de dissuader les gens de demander le paiement par assignation postale et de les inciter à faire verser l'allocation sur un compte à vue, de manière à accroître la sécurité des facteurs.

Le recours aux assignations postales a ainsi continué à baisser au cours des trois dernières années. En 2015, le nombre moyen d'assignations payées chaque mois était d'environ 57 000. En 2017, ce nombre moyen était retombé à 50 000 par mois.

1) Le ministre peut-il me dire dans quelle mesure cette diminution s'est poursuivie en 2018?

2) Peut-il me communiquer ces statistiques par Région? Des efforts supplémentaires sont-ils encore nécessaires?

Réponse reçue le 17 décembre 2019 :

1) Assignations postales (moyenne par mois)

2018: 38 708

2019: 34 245

2) Répartition par Région (en 2019) :

Région de Bruxelles-Capitale: 7,2 %

Flandre: 55,1 %

Wallonie: 37,7 %

Compte tenu de la forte tendance à la baisse, des mesures supplémentaires ne sont pas nécessaires.