Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-131

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 12 novembre 2019

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, et de la Défense, chargé de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Géorgie - Suppression de l'obligation de visa - Augmentation du nombre de demandes d'asile

Géorgie
admission des étrangers
passeport
asile politique

Chronologie

12/11/2019 Envoi question (Fin du délai de réponse: 12/12/2019 )
1/10/2020 Dossier clôturé

Aussi posée à : question écrite 7-132
Réintroduite comme : question écrite 7-698

Question n° 7-131 du 12 novembre 2019 : (Question posée en néerlandais)

L'intégration civique relevant de la compétence des entités fédérées, la politique à l'égard des étrangers est une matière transversale.

L'obligation de visa a été supprimée, le 28 mars 2017, pour les citoyens de Géorgie porteurs d'un passeport biométrique. Cette décision a manifestement entraîné une hausse considérable du nombre de demandes d'asile de personnes provenant de ce pays. Ce nombre était de 299 en 2015, 242 en 2016, 468 en 2017 et 695 en 2018.

1) Est-il vrai que l'augmentation du nombre de demandes d'asile de personnes venant de Géorgie est le résultat de la suppression de l'obligation de visa? Dans la négative, à quels facteurs cette hausse est-elle imputable?

2) Si le lien est avéré, estimez-vous qu'il faille annuler la dispense de visa?

3) Des initiatives sont-elles prises en la matière?