Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 7-117

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang) du 4 novembre 2019

à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et de l'Asile et la Migration

Demandeurs d'asile - Fedasil - Reconnaissance comme réfugié - Transfert aux initiatives locales d'accueil (ILA)

demandeur d'asile
Agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile
réfugié politique
répartition géographique

Chronologie

4/11/2019 Envoi question (Fin du délai de réponse: 5/12/2019 )
1/10/2020 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 7-813

Question n° 7-117 du 4 novembre 2019 : (Question posée en néerlandais)

L'accueil et l'intégration des réfugiés sont des matières transversales.

Certains demandeurs d'asile qui ont été reconnus comme réfugié par Fedasil ou qui bénéficient du statut de la protection subsidiaire et qui résident dans des centres d'accueil fédéraux ou autres sont transférés par Fedasil vers les initiatives locales d'accueil (ILA) qui doivent prendre en charge l'accueil de ces personnes. J'apprends qu'il arrive parfois que des personnes se trouvant dans cette situation et connaissant le français mais pas le néerlandais, soient quand même envoyées dans une ILA flamande. Il va de soi qu'une telle pratique est totalement insensée et qu'elle ne favorise pas l'intégration des personnes concernées qui est déjà très difficile en soi, voire impossible.

1) Pouvez-vous me communiquer le nombre annuel de réfugiés ou de personnes bénéficiant de la protection subsidiaire qui, au cours des trois dernières années, ont été transférés par Fedasil vers des ILA en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles?

2) Vos services savent-ils si celles des personnes précitées qui connaissent le français ont été envoyées vers des ILA flamandes, vers des ILA wallonnes ou vers des ILA bruxelloises?

3) Pourquoi ne tient-on pas compte de la langue que connaissent les intéressés, en l'occurrence le français, lors de tels transferts?

4) Prenez-vous des mesures pour qu'il en soit tenu compte à l'avenir?