Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-598

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld) du 23 avril 2015

à la ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Tourisme - Transport en commun - Titre de transport unique - Pass touristique national

tourisme
politique du tourisme
transport public
titre de transport
prix de transport

Chronologie

23/4/2015 Envoi question (Fin du délai de réponse: 28/5/2015 )
19/6/2015 Rappel
6/7/2015 Réponse

Question n° 6-598 du 23 avril 2015 : (Question posée en néerlandais)

Les touristes étrangers sont plutôt déroutés lorsqu'ils doivent acheter chez nous une carte de train, de métro ou de bus. Outre la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), nous avons également, dans notre pays, la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB), De Lijn et la Société régionale wallonne du transport (TEC), ainsi que d'autres modes de transport comme des transbordeurs ou des vélos de location. Si nous voulons encourager le touriste étranger à visiter davantage notre pays et/ou à y séjourner plus longtemps dans de plus nombreux endroits, il convient de simplifier de manière radicale les nombreux titres de transport, pass et formules spéciales.

Le gouvernement néerlandais a récemment fait la même analyse et il a été proposé d'élaborer un pass touristique national unique afin de permettre aux visiteurs étrangers de voyager plus facilement aux Pays-Bas en transports en commun.

Du fait des différents systèmes de cartes, souvent, les touristes ne voient plus que l'arbre qui cache la forêt. Aux Pays-Bas, un pass touristique national leur permet de voyager en train, bus, tram et transbordeur dans tout le pays durant un certain nombre de jours, pour un montant fixe. Actuellement, les touristes achètent encore souvent des cartes séparées qui ne sont pas valables pour tous les moyens de transport. L'objectif est également que les voyageurs étrangers obtiennent des réductions sur les attractions touristiques grâce au pass. Des études montrent que cela a un effet positif sur l'emploi. Actuellement, le secteur touristique aux Pays-Bas représente 360.000 emplois. Les Pays-Bas utilisent déjà des cartes régionales touristiques pour les transports en commun.

En Espagne, avec le Spain Pass, un touriste peut accomplir un nombre limité de voyages en train pour un montant fixe. L'Allemagne offre aux touristes le Schönes-Wochenende-Ticket, leur permettant de voyager en train dans tout le pays durant le week-end. Dans les grandes villes, cette carte est également valable pour le métro, le bus et le tram. Pour autant que l'on sache, un système tel que celui envisagé par les Pays-Bas n'existe pas encore.

Les Chemins de fer néerlandais en sont également partisans. L'instauration d'un pass touristique national rendrait le pays plus attrayant pour les touristes et permettrait que d'autres destinations intérieures puissent aussi accueillir davantage de voyageurs, ce qui allongerait la durée de leur séjour dans le pays.

Il est évident que cette initiative forte peut également rencontrer un grand succès dans notre pays. Le pass touristique pourrait prendre la forme d'une carte à puce électronique ou d'une application smartphone, afin que les touristes puissent déjà réserver le titre de transport depuis l'étranger.

Cela concerne une matière régionale transversale, relative tant au tourisme qu'aux transports en commun, exception faite de la SNCB relevant de la compétence de la ministre.

1) Que pense la ministre de l'initiative néerlandaise ?

2) Est-elle disposée à promouvoir une initiative similaire dans notre pays, incitant les touristes étrangers à y visiter davantage de villes et d'attractions et à recourir davantage à nos transports en commun à tous les niveaux ? Peut-elle, le cas échéant, préciser si elle examinera avec les Régions cette proposition relative à un pass touristique unique ?Peut-elle spécifier les implications en matière de mise en œuvre pratique, de calendrier et de concertation ?

3) Un tel pass peut-il être prendre la forme d'une application smartphone spécifique qui serait liée aux diverses attractions touristiques, nombreuses dans notre pays, et ce, en concertation avec les ministres régionaux chargés du Tourisme ? La ministre entrevoit-elle d'autres applications ? Cette proposition s'inscrit-elle dans la lignée d'autres initiatives qui seraient en préparation du côté de la SNCB, comme les tickets combinés train et bus ou vélo ? La ministre peut-elle expliciter sa réponse ?

Réponse reçue le 6 juillet 2015 :

1) La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) trouve l'initiative néerlandaise intéressante et suivra l'évolution de ce nouveau produit aux Pays-Bas, de manière à pouvoir éventuellement en tirer de bonnes pratiques.

2) En fonction de l'évolution éventuelle d'un produit similaire en Belgique, il sera en effet nécessaire d’établir une étroite collaboration entre les différentes sociétés de transport.

3) Étant donné l’extension permanente des possibilités de chargement de formules de voyage sur la carte MOBIB ainsi que le développement d’autres supports digitaux, la conception d’un produit Transports en commun attrayant, convivial et intermodal spécifiquement adressé aux touristes étrangers en Belgique peut être envisagée à l’avenir.