Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-230

de Bert Anciaux (sp.a) du 14 novembre 2014

au secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur

Communautés congolaise et marocaine - Déclarations - Journée d'action nationale - Impact sur l'économie locale - Concertation et contacts

République démocratique du Congo
identité culturelle
intégration des migrants
groupe ethnique
Maroc

Chronologie

14/11/2014 Envoi question (Fin du délai de réponse: 18/12/2014 )
12/1/2015 Réponse

Question n° 6-230 du 14 novembre 2014 : (Question posée en néerlandais)

La communauté congolaise prévoit, en collaboration avec des immigrants de nombreuses autres communautés ethniques et culturelles, une journée d'action et de grève contre le secrétaire d'État à la suite des propos offensants et dénigrants que ce dernier a tenus à l'égard, entre autres, des communautés congolaise et marocaine dans notre pays.

Cette journée d'action aura bien entendu des conséquences directes sur la politique des Communautés et des Régions. L'économie locale sera touchée. De nombreuses personnes d'origine marocaine et congolaise travaillent dans les secteurs des soins de santé et de l'aide sociale. Le secteur de l'intégration a été directement touché par les propos du secrétaire d'État. À l'évidence, les nombreuses conséquences des propos du secrétaire d'État portent préjudice aux institutions et à la politique des Régions et des Communautés.

1) Le secrétaire d'État a-t-il déjà eu des contacts avec les Communautés et les Régions à la suite de ses propos tenus au détriment des communautés congolaise et marocaine, et d'autres communautés dans notre pays ?

2) Que compte faire le secrétaire d'État, en collaboration ou non avec les entités fédérées, pour empêcher cette journée d'action nationale ou du moins en limiter les conséquences autant que possible ?

3) Compte-t-il tenter, par le biais des Communautés, d'engager un dialogue avec les nombreuses organisations locales et supralocales d'entraide, sur la base de l'identité ethnique et culturelle ? Le secrétaire d'État peut peut-être faire appel à ma connaissance du terrain pour en savoir davantage sur la plus-value des migrations congolaise et marocaine.

Réponse reçue le 12 janvier 2015 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à sa question. 

Depuis mon entrée en fonction au mois d’octobre je me suis attelé à la prise des contacts bilatéraux.  

Ainsi, je puis vous annoncer que j’ai déjà reçu plusieurs délégations.