Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 6-161

de Bert Anciaux (sp.a) du 23 octobre 2014

au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des bâtiments

Agressivité au volant - Évolution - Police - Approche

sécurité routière
poursuite judiciaire
infraction au code de la route

Chronologie

23/10/2014 Envoi question (Fin du délai de réponse: 27/11/2014 )
26/2/2015 Réponse

Question n° 6-161 du 23 octobre 2014 : (Question posée en néerlandais)

Des chiffres récents indiquent une forte augmentation des comportements agressifs au volant. En 2008, on enregistrait encore 24 victimes et en 2013, 51 dont un décès. Les chiffres indiquent également qu'un tiers des comportements agressifs au volant se produisent entre des cyclistes et des automobilistes, mais que les discussions pour des places de stationnement sont très fréquentes également.

D'où les questions suivantes.

1) La ministre confirme-t-elle une augmentation frappante du nombre de cas d'agressivité au volant ?

2) Comment explique-t-elle cette augmentation ?

3) Quelle politique mène-t-elle en matière de poursuite des comportements agressifs au volant ? Des directives particulières sont-elles applicables ?

4) La ministre s'est-elle concertée avec sa collègue de la Justice sur la manière dont la justice doit réagir par rapport à l'agressivité au volant ?

Réponse reçue le 26 février 2015 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à ses questions: 

Cette question parlementaire ne relève pas de mes compétences mais des compétences de mes collègues, la ministre de la Mobilité et le ministre de la Justice. 

Une réponse exhaustive a été donnée dans le passé par des collègues compétents. Je fais référence à la réponse parlementaire du 5 avril 2011 suite à la question nr. 109 du député Dierick le 23 février 2011.