SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2018-2019 Zitting 2018-2019
________________
16 octobre 2018 16 oktober 2018
________________
Question écrite n° 6-1988 Schriftelijke vraag nr. 6-1988

de Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

van Jean-Jacques De Gucht (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

aan de vice-eersteminister en minister van Buitenlandse Zaken en Europese Zaken, belast met Beliris en Federale Culturele Instellingen
________________
Établissements scientifiques fédéraux (ESF) et musées - Prévention des vols - Inventaire et banque de données - Arriéré - Collections non gérées - Manque de personnel - Rapport de la Cour des comptes Federale Wetenschappelijke Instellingen (FWI) en musea - Preventie van diefstal - Inventarisatie en gegevensbank - Achterstand - Onbeheerde collecties - Tekorten in personeel - Rapport van het Rekenhof 
________________
établissements scientifiques et culturels fédéraux
musée
vol
répertoire
audit
oeuvre d'art
pénurie de main-d'oeuvre
patrimoine culturel
protection du patrimoine
federale wetenschappelijke en culturele instellingen
museum
diefstal
zaakregister
audit
kunstvoorwerp
tekort aan arbeidskrachten
cultureel erfgoed
bescherming van het erfgoed
________ ________
16/10/2018 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 15/11/2018 )
17/11/2018 Antwoord
16/10/2018 Verzending vraag
(Einde van de antwoordtermijn: 15/11/2018 )
17/11/2018 Antwoord
________ ________
Aussi posée à : question écrite 6-1989 Aussi posée à : question écrite 6-1989
________ ________
Question n° 6-1988 du 16 octobre 2018 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 6-1988 d.d. 16 oktober 2018 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Une bonne prévention des vols dans les musées et les archives suppose l'enregistrement et la description détaillés de toutes les pièces dans un inventaire comportant des photos, doublés d'une vérification régulière de l'emplacement des pièces.

Des règles claires doivent également être appliquées en ce qui concerne les prêts, avec des délais limités dans le temps et un suivi systématique des prêts.

Dans notre pays, l'État fédéral est encore responsable de nombreuses collections splendides situées dans divers musées tels que les Musées d'Art et d'Histoire, le Musée royal d'Afrique centrale et les musées des Beaux-Arts. Étant donné que dans certains musées, jusqu'à 80 % de la collection se trouve dans les archives ou en dépôt, un suivi permanent est indiqué.

Le récent rapport de la Cour des comptes " Patrimoine culturel et scientifique de l'État fédéral " soulève de nombreuses questions :

" En raison des mesures d'économie, il est compliqué de pourvoir le cadre moyen et de recruter de nouveaux collaborateurs. Dès lors, les ESF sont contraints d'affecter à l'inventaire des membres du personnel qui ne possèdent pas les qualifications requises (anciens guides, bénévoles, etc.). Faute de collaborateurs possédant des compétences spécifiques (les préparateurs, par exemple), des membres du personnel doivent reprendre des tâches auxquelles ils n'ont pas été formés. Certaines collections ne sont pas gérées pendant une longue période (plusieurs années parfois) ou sont attribuées à des gestionnaires de collections surchargés. En raison du manque de personnel, il est difficile de résorber les arriérés et de régler les problèmes en matière d'inventaire. "

Cette question concerne une matière transversale communautaire (culture et média). La protection de notre patrimoine culturel est une compétence partagée, dont le volet fédéral concerne plutôt le contrôle du respect des règles légales, les musées fédéraux et les établissements scientifiques ainsi que le patrimoine culturel qu'ils renferment.

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1) Quelles collections ne sont-elles pas gérées pendant une longue période (parfois plusieurs années) ? De quelles collections la Cour des comptes parle-t-elle, et a-t-on remédié au problème ?

2) Pouvez-vous garantir qu'aujourd'hui, toutes les collections sont gérées et qu'elles ont un gestionnaire de collection ?

3) Que pensez-vous de la critique selon laquelle il faut bien confier l'inventaire à des membres du personnel non qualifiés, étant donné le manque de personnel qualifié ?

 

Een goede preventie van diefstal binnen musea of archieven impliceert de gedetailleerde opname en omschrijving van elk stuk in een inventaris met foto en een regelmatige standplaatscontrole.

Ook moeten er duidelijke regels zijn voor bruikleen, met een beperkte termijn en een systematische opvolging.

De federale overheid staat in ons land nog steeds in voor vele prachtige collecties in diverse musea, zoals het Museum voor Kunst en Geschiedenis, het Koninklijk Museum voor Midden Afrika en de Musea voor Schone Kunsten. Aangezien in sommige musea tot 80 % van de collectie in archief of in depot zit is een permanente opvolging aangewezen.

Het recente rapport van het Rekenhof "Cultureel en Wetenschappelijk patrimonium van de federale Staat" werpt heel wat vragen op:

"De besparingsmaatregelen bemoeilijken de opvulling van het middenkader en de aanwerving van nieuwe medewerkers. Bijgevolg zetten de FWI's voor de inventarisatie noodgedwongen personeelsleden in die niet de vereiste kwalificaties hebben (voormalige gidsen, vrijwilligers, enz.). Doordat medewerkers met specifieke vaardigheden (bijvoorbeeld preparatoren) wegvallen, moeten personeelsleden taken overnemen waarvoor ze niet zijn opgeleid. Collecties blijven soms langdurig (zelfs meerdere jaren) onbeheerd of worden toegewezen aan overbelaste collectiebeheerders. Door het personeelstekort geraken de achterstanden en problemen bij de inventarisatie moeilijk opgelost."

Deze vraag betreft een transversale aangelegenheid met de Gemeenschappen (cultuur en media). De bescherming van ons cultuurpatrimonium is een gedeelde bevoegdheid. Het federale luik betreft eerder de handhaving alsook de federale musea en de wetenschappelijke instellingen en het daarin opgenomen cultuurpatrimonium.

In dit verband heb ik volgende vragen:

1) Welke collecties blijven langdurig (zelfs meerdere jaren) onbeheerd? Over welke collecties heeft het Rekenhof het en werd daaraan reeds verholpen?

2) Kunt u garanderen dat vandaag alle collecties beheerd worden en een collectiebeheerder hebben?

3) Hoe reageert u op de kritiek dat er te weinig gekwalificeerd personeel is en dat hierdoor ongekwalificeerd personeel noodgedwongen de inventarisatie moet doen?

 
Réponse reçue le 17 novembre 2018 : Antwoord ontvangen op 17 november 2018 :

Les musées et établissements scientifiques fédéraux relèvent des compétences de la secrétaire d'État à la Lutte contre la pauvreté, à l'Égalité des chances, aux Personnes handicapées, et à la Politique scientifique, chargée des Grandes villes, adjointe au ministre de la Sécurité et de l’Intérieur.

De federale musea en de wetenschappelijke instellingen vallen onder de bevoegdheid van de staatssecretaris voor Armoedebestrijding, Gelijke Kansen, Personen met een beperking, en Wetenschapsbeleid, belast met Grote Steden, toegevoegd aan de minister van Veiligheid en Binnenlandse Zaken.