SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2011-2012 Zitting 2011-2012
________________
15 mai 2012 15 mei 2012
________________
Question écrite n° 5-6253 Schriftelijke vraag nr. 5-6253

de Peter Van Rompuy (CD&V)

van Peter Van Rompuy (CD&V)

au vice-premier ministre et ministre des Finances et du Développement durable, chargé de la Fonction publique

aan de vice-eersteminister en minister van Financiën en Duurzame Ontwikkeling, belast met Ambtenarenzaken
________________
Le « Two-pack » Het "Two Pack" 
________________
contrôle budgétaire
déficit budgétaire
relance économique
crise monétaire
begrotingscontrole
begrotingstekort
heractivering van de economie
monetaire crisis
________ ________
15/5/2012 Verzending vraag
3/1/2013 Dossier gesloten
15/5/2012 Verzending vraag
3/1/2013 Dossier gesloten
________ ________
Requalification de : demande d'explications 5-2085 Requalification de : demande d'explications 5-2085
________ ________
Question n° 5-6253 du 15 mai 2012 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 5-6253 d.d. 15 mei 2012 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Le 21 février 2012, le conseil Affaires économiques et financières (ECOFIN) est parvenu à un accord sur le « Two-pack », relatif au renforcement du contrôle budgétaire des États membres. Le Conseil va, sur la base de cet accord, entamer des négociations avec le Parlement européen en vue d'un accord en une seule lecture. Les Danois souhaitent en effet encore aboutir à un accord entre le Conseil et le Parlement sous la présidence danoise de l'Union européenne.

Le « Two-Pack » fait référence aux deux propositions déposées par la Commission européenne le 23 novembre 2011 à l'instar du « Six-Pack ». Le renforcement du cadre budgétaire doit permettre d'intervenir à temps si des pays de la zone euro sont confrontés à de graves difficultés financières. Le « Two-Pack » est étroitement lié au pacte budgétaire.

Le règlement établissant des dispositions communes pour le suivi et l’évaluation des projets de plans budgétaires et pour la correction des déficits excessifs dans les États membres de la zone euro prescrit que les États membres de la zone euro doivent déposer leur projet de budget pour le 15 octobre et habilite la Commission à les évaluer et émettre un avis à leur sujet si nécessaire. Le règlement relatif au renforcement de la surveillance économique et budgétaire des États membres connaissant ou risquant de connaître de sérieuses difficultés du point de vue de leur stabilité financière au sein de la zone euro prévoit un contrôle accru des États membres qui bénéficient d'un programme d'assistance financière ou sont exposés à un risque important d'instabilité financière. Un État membre peut même être placé sous curatelle.

On sait déjà que les États membres ont diverses objections et réserves quant au « Two-Pack ». Certains invoquent qu'il ne faut pas publier toutes les informations relatives à la situation budgétaire et économique parce que cela pourrait contribuer à augmenter la nervosité des marchés financiers. La Suède et la Finlande demandent une exemption pour les États qui ne présentent pas de déficit tandis que l'Allemagne et les Pays-Bas veulent aussi insérer suffisamment de stimuli pour ces pays-là. Enfin, il y a les États membres qui estiment que le calendrier proposé pour le dépôt des informations et des budgets n'est pas réaliste.

Pour ces différentes raisons, je souhaite une réponse du ministre aux questions suivantes :

1) Quel est le point de vue du gouvernement quant à la publication éventuelle des informations ?

2) Quel est le point de vue du gouvernement quant à l'exemption pour les pays ne présentant pas de déficit ?

3) Le calendrier proposé pour le dépôt des informations demandées et du budget est-il réalisable pour la Belgique ?

 

Op 21 februari 2012 bereikte de Raad Economische en Financiële zaken (ECOFIN) een akkoord over het “Two Pack”, betreffende de versterking van het budgettaire toezicht op de lidstaten. Op basis van dit akkoord zal de Raad de onderhandelingen opstarten met het Europees Parlement met het oog op een akkoord in één lezing. De Denen willen immers nog een overeenkomst tussen de Raad en het Parlement tijdens het Deense EU-voorzitterschap.

Het “Two Pack” verwijst naar de twee, door de Europese Commissie op 23 november 2011 ingediende, voorstellen in navolging van “het Six Pack”. De versterking van het budgettaire kader moet het mogelijk maken tijdig in te grijpen als Eurolanden ernstige financiële moeilijkheden ondervinden. Inhoudelijk is het “Two Pack” nauw verbonden aan het begrotingspact.

De verordening tot versterking van het toezicht op het begrotingsbeleid schrijft voor dat de lidstaten van de Eurozone hun ontwerpbegroting elk jaar tegen 15 oktober indienen en geeft de Commissie het recht om ze te beoordelen en er zo nodig advies over uit te brengen. De verordening betreffende de versterking van het economische en budgettaire toezicht op Eurozonelidstaten die ernstige financiële moeilijkheden ondervinden (of dreigen te ondervinden) voorziet in een verscherpt toezicht op lidstaten die onder een programma van financiële bijstand werken of een ernstig risico op financiële instabiliteit lopen. Mogelijk wordt een lidstaat zelfs onder curatele geplaatst.

Het is al wel bekend dat de lidstaten verschillende bezwaren en bedenkingen hebben bij het “Two Pack”. Sommige stellen dat niet alle informatie over de begrotingstoestand en economische situatie publiek gemaakt kan worden, omdat zulks de zenuwachtigheid op de financiële markten zou kunnen verhogen. Zweden en Finland willen een vrijstelling voor landen die geen tekorten hebben, terwijl Duitsland en Nederland ook voor die landen voldoende stimuli wil inbouwen. Tot slot zijn er lidstaten die de voorgestelde timing voor de toelevering van informatie en begrotingen niet realistisch achten.

Om deze redenen had ik van de minister graag een antwoord gekregen op de volgende vragen:

1) Wat is het standpunt van regering betreffende het mogelijk publiek maken van informatie?

2) Wat is het standpunt van de regering betreffende de vrijstelling voor landen die geen tekort hebben?

3) Is de voorgestelde timing voor de toelevering van de gevraagde informatie en de begroting voor België haalbaar?