SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2019-2020
________
11 mai 2020
________
SÉNAT Question écrite n° 7-533

de Guy D'haeseleer (Vlaams Belang)

au ministre des Affaires étrangères et de la Défense
________
Crise du coronavirus - Personnes à l'étranger - Rapatriements vers la Belgique - Nombre - Coût (Covid-19)
________
maladie infectieuse
épidémie
Belges à l'étranger
migration de retour
________
11/5/2020 Envoi question
7/9/2020 Réponse
________
________
SÉNAT Question écrite n° 7-533 du 11 mai 2020 : (Question posée en néerlandais)

Les relations internationales sont une matière à caractère transversal.

Dans le cadre de la crise du coronavirus, de nombreuses personnes se trouvant à l'étranger ont demandé à être rapatriées vers la Belgique.

1) Combien de personnes ont-elles demandé à être rapatriées? Je souhaiterais disposer des chiffres ventilés par pays de résidence.

2) Combien d'entre elles avaient la double nationalité? J'aimerais disposer, ici aussi, des chiffres ventilés par pays de résidence.

3) Par le biais de quels canaux les demandes de rapatriement ont-elles été introduites? Pourriez-vous fournir un aperçu de ces demandes ventilées par canal (ambassade, agence de voyage, enregistrement en ligne, etc.)?

3) Combien de personnes ont-elles été rapatriées au total et ce, par pays de résidence? Pouvez-vous également ventiler votre réponse entre les rapatriés possédant la double nationalité et les autres?

4) Combien de personnes n'ont pas pu être rapatriées et ce, par pays de résidence? Pour quelles raisons? Combien d'entre elles possédaient respectivement la nationalité belge exclusivement et la double nationalité?

5) Quelles compagnies aériennes ont pris part à cette opération, combien de vols ont-elles effectués et combien de passagers ont-elles ramenés? Pouvez-vous ventiler ces chiffres par compagnie?

6) Quel est le coût total de l'ensemble de l'opération ? Pouvez-vous ventiler ce montant par type de coût et par compagnie aérienne?

Réponse reçue le 7 septembre 2020 :

1) Mes services ne disposent pas de statistiques spécifiques par pays faisant état du nombre de personnes ayant demandé à être rapatriées. Les données pouvant être extraites de l’outil Travellers Online, qui plus est dans le contexte d’une crise majeure, ne se prêtent pas à l’exercice. Les raisons en sont diverses: alors que des ressortissants ont décidé de demander à être rapatriés ou ont fait appel à une formule qui facilitait leur retour au pays, nombre de compatriotes sont parvenus à rentrer en Belgique par leurs propres moyens ou ont choisi de prolonger leur séjour à l’étranger.

2) Comme nous l’avons déjà communiqué dans plusieurs réponses à des questions antérieures, mes services ne prennent pas en considération les éventuelles autres nationalités d’un ressortissant belge.

3) Au total, 9 361 personnes ont été rapatriées.

Les rapatriements étaient principalement justifiés par des raisons sociales, médicales et économiques.

Nous avons rapatrié:

– 2 254 personnes d’Espagne;

– 3 230 personnes du Maroc;

– 233 personnes de Tunisie;

– 428 personnes du Sénégal;

– 264 personnes de Gambie;

– 104 personnes d’Égypte;

– 563 personnes de la République démocratique du Congo;

– 187 personnes du Mali;

– 507 personnes d’Algérie;

– 250 personnes du Pérou;

– 99 personnes du Rwanda;

– 68 personnes du Burundi;

– 54 personnes du Niger;

– 309 personnes d’Afrique du Sud;

– 126 personnes de Colombie;

– 126 personnes de la République dominicaine;

– 143 personnes du Cameroun;

– 130 personnes du Ghana;

– 30 personnes du Nigeria;

Grâce à un vol faisant escale au Pérou et en Équateur, 256 personnes ont pu être rapatriées.

4) Le Royaume du Maroc est le pays qui compte le plus grand nombre de compatriotes n’ayant pas pu être rapatriés. Le volume et la complexité administrative de l’opération dépassaient les capacités opérationnelles des compagnies aériennes.

5) Mes services ont fait appel à 5 compagnies aériennes et aux services de la Défense pour organiser 48 vols.

Via Air Belgium, 7 vols ont permis de rapatrier 1 694 personnes.

Via SN Brussels Airlines, 26 vols ont permis de rapatrier 4 926 personnes.

Via le ministère de la Défense, 7 vols ont permis de rapatrier 755 personnes.

Via Tui Fly, 6 vols ont permis de rapatrier 1 573 personnes.

Via Egyptair, 1 vol a permis de rapatrier 104 personnes.

Via South African Airways, 1 vol a permis de rapatrier 309 personnes.

6) Le coût total de l’opération ne dépasse pas les 5 millions d’euros. Le montant exact à charge de l’État n’est pas encore connu de manière définitive à l’heure actuelle vu que les allocations des fonds européens sont toujours en cours. Dans tous les cas de figure, le coût total pour l’État ne représentera qu’une fraction du montant susmentionné.